Victoire de la veille citoyenne des Collectifs Urgence Palestine et du GSsA -2006

26.06.2006

Categories: Embargo militaire

Nous vous avions informés la semaine dernière de la tenue d'un piquet d'information à Paudex pour dénoncer la venue de Dani Arditi, ancien général de l'armée israélienne et actuel chef du "Counter Terrorism Bureau" du Conseil National de Sécurité, directement rattaché au cabinet du Premier Ministre d'Israël, ainsi que Peter Regli, ancien chef des services de renseignements militaires suisses. Nous sommes heureux d'annoncer l'annulation de la Convention d'affaires internationale - et donc de la venue d'Arditi et Regli le 29 juin à Paudex - en tout cas sous cette forme. Le piquet de protestation est donc également annulé. Le GRPM a transmis un communiqué à la presse pour annoncer l'annulation de cette conférence.

Voici leur communiqué ci-dessous et notre réponse en annexe.

Communique de presse 26.6.06 

Violation des droits humains en Palestine : Etat et patronat suisses complices Le Groupe Romand pour le Matériel de défense et de sécurité vient d'annuler sa première Convention d'affaires internationale sur "la sécurité Publique" qui aurait dû avoir lieu le 29 juin au Centre Patronal à Paudex. En raison de la violation et de la négation systématiques des droits de la population palestinienne au nom de la "lutte antiterroriste", nous exprimons notre satisfaction que le chef du bureau antiterroriste israélien n'interviendra pas dans la conférence du GRPM subventionnée par l'Etat de Vaud. Cette annulation a été le résultat d'une série de protestations qui ont permis de rendre public l’organisation de cette « convention ». C'est en raison du caractère totalement inacceptable de la politique de sécurité proposée (la "guerre au terrorisme" israélienne ainsi qu’à la suite de l'expérience de la collaboration militaire de la Suisse avec le régime de l'Apartheid) que nous entendions informer et protester à Paudex avant le début de la conférence. Il est réjouissant de constater que les parties concernées et la société civile sont prêtes à prendre leurs responsabilités. En effet, cette réunion discrète mais néanmoins compromettante, soutenue par le Département vaudois du SELT (Service d'économie, du logement et du tourisme de l'Etat de Vaud) aurait voulu rester dans un certain anonymat alors qu'elle concerne la population civile dans son ensemble. Nous remarquons que le thème et les intervenants choisis comportaient une dimension avant tout politique. Les deux représentants, l'un impliqué dans la scandaleuse collaboration militaire de la Suisse avec le régime de l'Apartheid d'Afrique du Sud et l'autre directeur du counter-terrorism bureau rattaché directement au bureau du Conseil National de Sécurité du gouvernement israélien violent par leurs pratiques les droits humains. L'armée et les services sécuritaires israéliens exercent journellement des raids meurtriers dans les Territoires Palestiniens Occupés et des assassinats extrajudiciaires, détiennent en Israël de milliers de prisonniers politiques, étouffent des populations de villes et villages, construisent le Mur de séparation et d'annexion. Cette rencontre cautionnait les agissements illégaux de l'Etat d'Israël et aurait probablement permis de déboucher sur de nouveaux contrats entre l'armée israélienne et les entreprises suisses ou l'armée suisse. Nous continuerons à demander aux institutions suisses et aux citoyens de renoncer à toute collaboration avec Israël, son armée ou toute entreprise ou institution israélienne qui participe ou soutient l'occupation, tant que l'Etat d'Israël n'applique pas le droit international et ne reconnaît pas les droits des Palestiniens. Nous nous opposerons avec la même vigueur à toute nouvelle rencontre, qui, sous le prétexte de lutte antiterroriste, entretient les complicités les plus douteuses. Au lieu de la guerre permanente et globale, nous proposons une politique de sécurité qui se base sur les droits et les besoins de base de toutes les populations. Dans cet esprit, nous poursuivrons notre action de veille citoyenne et d'informations au sujet d'Israël Palestine.

Collectifs Urgence-Palestine Vaud, Genève, Nyon-La Côte, Neuchâtel, Association Suisse-Palestine, PASO (Bâle), GSSA Vaud

Retour

© BDS Suisse