Lorsque le Fonds national juif (FNJ/KKL) sollicite des dons il escamote le colonialisme, les expulsions et les dépossessions en Palestine

15.01.2016

Categories: JNF

Le Fonds national juif (FNJ) ou Keren Kayemeth LeIsrael (KKL), en hébreu, est un fonds crée en 1901. C'est par le biais de cette institution que l'essentiel de l'acquisition des terres palestiniennes s'est effectuée. A ce titre le FNJ représente l'essence même du système légal de discrimination juridique, ethnique et religieuse sur lequel l'Etat d'Israël s'est bâti.

Il est aux avant-postes de la politique de confiscation des terres palestiniennes : plus de la moitié de ses biens fonciers, représentant environ un huitième du territoire israélien, ont été volés aux Palestinien_nes.

Le KKL a des bureaux dans 42 pays, où il jouit le plus souvent du statut d'association caritative ou d'utilité publique et se fait passer pour une association écologique.

Le groupe Solidarité Palestine Bâle en collaboration avec le comité de soutien à la Palestine de Stuttgart et BDS Suisse a publié (en allemand) une brochure intitulée « Des dons pour l’apartheid et le colonialisme. Le blanchiement d’expulsions et dépossessions par le Fond National Juif en Palestine“. Cette brochure illustre son histoire avec des articles de fond et des entretiens et met en évidence le rôle du FNJ dans la discrimination de la population palestinienne. Elle présente également la campagne internationale „Stop JNF“. 

Pour plus d’informations sur cette campagne, cliquer sur ce lien (en allemand)

Retour

© BDS Suisse