Le Congrès US vote des dispositions anti-BDS

03.07.2015

Categories: Attaques contre BDS, BDS-Arguments

Après des semaines de débats, le Congrès a finalement donné son accord au projet de loi controversé en votant des pouvoirs accrus au président Obama pour conclure des accords commerciaux avec la région Asie-Pacifique et l'Union européenne, malgré l'opposition de la gauche états-unienne. Les dispositions anti-BDS ajoutées à cette loi visent les pourparlers sur les accords de libre-échange entre les Etats-Unis et l'Union européenne.

L'amendement au projet de loi stipule que les boycotts, désinvestissements et sanctions contre Israël par les gouvernements, les organismes gouvernementaux et les organisations internationales sont contraires au principe de non-discrimination inscrit dans l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (AGETAC), qui régit les accords commerciaux et l'abaissement des droits de douane.

Le projet de loi autorise également les autorités américaines à enquêter sur les sociétés participant au boycott contre Israël. Le président devra aussi se prononcer sur des mesures que prendra le gouvernement pour empêcher les interdictions et les poursuites judiciaires engagées par les gouvernements ou les organismes internationaux contre Israël.

L'objectif est clair: il s'agit de décourager les gouvernements européens à participer aux activités du BDS et réaffirmer les rapports privilégiés entre les Etats-Unis et Israël.

 Après coup, le bureau de presse du Département d'Etat a publié une clarification: les Etats-Unis sont fermement opposés au boycott, désinvestissement ou sanctions ciblant l'Etat d'Israël, mais cela ne concerne pas les "territoires contrôlés par Israël", il souligne que le gouvernement états-unien n'a jamais défendu ou soutenu les colonies israéliennes et qu'il ne mène pas une politique ou des activités qui les légitimeraient.   

 Lire l'article de ism-France

Lire l'article détaillé du Palestine News Network (en anglais)

Lire l'article de Haaretz (en anglais)

Retour

© BDS Suisse