Le NGO Monitor et sa lutte contre les droits des Palestiniens

12.09.2017

Categories: Attaques contre BDS, BDS-Arguments

La motion Imark qui mettait en cause le financement par la suisse d'organisations palestiniennes de défense des droits humains se fondait notamment sur les assertions du site NGO Monitor crée par Gérald Steinberg dans le cadre d'un "think-tank" de droite. Depuis 2002 ce site s'emploie à critiquer "les distorsions des droits humains et de la loi internationale dans le contexte du conflit arabo-israélien". Il a à maintes reprises diffusé de fausses informations.

On peut supposer que la décision par ministère suisse des Affaires étrangères en août de suspendre son soutien financier à l'ONG palestinienne Human Rights & International Humanitarian Law Secretariat (Secrétariat des droits de l'homme et du droit humanitaire), basée à Ramallah,n'est pas non plus étrangère à cette source. D'ailleurs le NGO Monitor s'est félicité de cette déciaion: "C’est une première étape importante dans la responsabilité du financement des ONG par le ministère suisse des Affaires étrangères, et cela fait écho à la récente loi adoptée sur cette question", a déclaré Gerald Steinberg, président de l'ONG Monitor au Jerusalem Post lundi.

Les activités de l'ONG Monitor font partie d'une campagne mondiale contre BDS et contre les droits des Palestiniens. En utilisant des mesures répressives qui représentent une grave menace pour la liberté d'expression, le gouvernement israélien et ses alliés cherchent à réduire au silence toute critique contre l'Etat sioniste. Une liste des attaques contre des organisations et des activistes individuels depuis 1990 a été établie par le Middle East Monitor

Dans ce contexte il nous est paru intéressant d'introduire l'article de Michael Sfard sur +972* intitulé "Comment j'ai cessé d'ignorer le NGO Monitor et commencé à me défendre".

*Michael Sfard est un avocat et militant politique israélien spécialiste des droits humains internationaux.

Retour

© BDS Suisse