Festival BimBadaBoum - Caterpillar, un partenaire non recommendable

11.08.2014

Categories: Boycott culturel

Le collectif BDS-GE, qui participe à la campagne palestinienne Boycott Désinvestissements Sanctions (BDS) vient d'envoyer une lettre ouverte au festival BimBadaBoum, qui se tient dans la commune genevoise de Chêne-Bougeries, dès ce jeudi 14 août 2014 (www.bimbadaboum.ch). 

Dans sa lettre ouverte, BDS-Genève interpelle les organisateurs du festival BimBadaBoum au sujet de la présence polémique de la société Caterpillar parmi ses principaux partenaires. Caterpillar est dénoncée depuis plusieurs années de fait de sa collaboration active avec l'armée israélienne dans l'occupation des Territoires palestiniens occupés. BDS-Genève espère que le contenu de sa lettre convaincra l'association BimBadaBoum que Caterpillar n'est pas un partenaire recommandable pour une manifestation familiale, qui affiche son attachement à l'écologie, au multiculturalisme et au respect de l'autre.

 

Texte de la lettre ouverte:

Monsieur le Président de l'association BimBadaBoum,

Le festival BimBadaBoum, manifestation populaire et familiale ayant pour cadre les parcs publics de la commune de Chêne-Bougeries, mentionne en bonne place depuis 2011, la société Caterpillar comme l'un de ses principaux partenaires. Depuis lors, chaque été, des parents qui sont au courant de l'implication de Caterpillar dans les Territoires palestiniens occupés, commentent étonnés la présence incongrue de ce bac à sable où, pendant le déroulement de votre manifestation, les enfants jouent à califourchon sur des bulldozers miniatures frappés de la marque Caterpillar.

Le collectif BDS de Genève, qui participe à la campagne Boycott Désinvestissements Sanctions[1], vous adresse cette lettre ouverte en espérant que nos arguments vous convaincront que Caterpillar n'est pas recommandable en tant que partenaire d'une manifestation qui affiche son attachement à des valeurs telles que l'« écologie », le « multiculturalisme » et le « respect de l'autre ».

Caterpillar et l'armée israélienne

La société Caterpillar fournit depuis les années 1950 des bulldozers et des pelleteuses à l'armée israélienne, dont une version blindée, armée d'une mitrailleuse, du bulldozer Caterpillar D9. Cet engin est engagé dans les opérations du Corps d'ingénierie de combat de l'armée israélienne. Des Caterpillar D9 sont notamment présents au côté des chars et des batteries de l'artillerie israélienne dans l'offensive “Bordure protectrice”, qui se déroule actuellement dans la bande de Gaza, comme en témoigne une vidéo d'actualité de la chaîne Euronews (minute 0.44[2]).

Le Caterpillar D9 est utilisé par l'armée israélienne pour démolir des maisons et ravager des terres agricoles. Il a fait ses preuves dans la construction du Mur de séparation en Cisjordanie, dans les travaux de terrassement pour des routes et tunnels uniquement accessibles aux Israéliens, et pour les infrastructures des colonies israéliennes illégales. La Cour internationale de justice des Nations Unies a condamné la construction du mur le 9 juillet 2004, elle l'a déclaré illégal, elle a exigé l'arrêt de sa construction et le démantèlement de la section déjà édifiée[3].

 

Caterpillar et la destruction d’une culture

Savez-vous que des centaines de milliers d‘arbres dont un grand nombre d’oliviers (environ 800’000 depuis 1967 dont plus de 550’000 entre 2000 et 2008[4]) ont été arrachés par les véhicules de l’entreprise partenaire du festival BimBadaBoum ? De même, depuis 1967, plus de 28’000 bâtiments palestiniens ont été détruits par les forces d'occupation. Depuis le début des années 2000, entre 4'000 et 5'000 maisons palestiniennes ont été démolies dans le cadre d'opérations militaires et plus de 900 démolitions ont été ordonnées par l'administration civile israélienne[5].

Le 16 mars 2003, Rachel Corrie, une jeune femme pleine de vie, a été écrasée par un bulldozer Caterpillar, à Rafah (bande de Gaza), alors qu’elle se trouvait devant une maison qu’un bulldozer Caterpillar avait pour mission de raser[6]. En 2004, Jean Ziegler, Rapporteur spécial des Nations-Unies pour le droit à l'alimentation, a interpellé directement le directeur de Caterpillar pour lui demander de cesser ses ventes à l’armée israélienne. A ce jour, il ne lui a pas encore été répondu[7]. En 2012, le rapporteur spécial des Nations Unies  sur les Territoires palestiniens occupés, Richard Falk, a relevé que Caterpillar a été « publiquement critiqué » par des organisations religieuses et des ONG comme Amnesty International ou Human Rights Watch pour avoir fourni à l'État d'Israël du matériel, tel que bulldozers et engins de chantier, « utilisé pour démolir ou détruire des maisons, des écoles, des vergers, des oliveraies et des cultures palestiniens[8]». Malgré ces interpellations, les engins de Caterpillar poursuivent leur oeuvre de destruction des biens palestiniens et de soutien à la colonisation et à l'Apartheid. L'attitude indolente de Caterpillar face à ces interpellations depuis plus de 10 ans, a amené TIAA-CREF, un important fonds de pension (2012), et l'Église presbytérienne des Etats-Unis (2014), à désinvestir de cette entreprise[9].

Monsieur le Président, si nous avons décidé de vous interpeller, c'est parce que vous pouvez faire la différence. En cessant immédiatement votre collaboration avec l’entreprise Caterpillar, vous mettrez un terme à ce brouillage malsain entre les valeurs environnementales et de tolérance que le festival BimBadaBoum entend promouvoir et l'action effective d’une entreprise impliquée dans des violations répétées des Droits de l’homme et dans l’éradication planifiée de la surface de la terre d’une culture et de ses traditions millénaires.

En vous remerciant de votre attention, nous vous prions de trouver ici l'expression de notre attente envers la décision que vous prendrez eu égard de notre demande, et vous prions de croire, Monsieur le Président, à l'expression de nos meilleurs sentiments.

 


[1] Le mouvement BDS répond à l'appel au Boycott, aux Sanctions et aux retraits des Investissements contre Israël jusqu'à ce que cet État se conforme au droit international et aux principes universels des Droits de l'homme, qui a été lancé en 2005 par près de 170 collectivités parmi les plus représentatives de la société civile palestinienne. Cf.  http://www.bdsmovement.net/

[2] [2]Euronews, 6 août 2014, http://www.dailymotion.com/video/x22xt5x_israel-justifie-son-intervention-et-regrette-les-victimes-civiles_news?start=3 ; cf aussi Wikipedia, "IDF Caterpillar D9"  http://en.wikipedia.org/wiki/IDF_Caterpillar_D9

[3] Conséquences juridiques de l'édification d'un mur dans le Territoire palestinien occupé, Cour internationale de justice, 9 juillet 2004  http://www.icj-cij.org/docket/files/131/1670.pdf - Cf aussi « Israël condamné pour son mur » (RFI, 9 juillet 2004)  http://www1.rfi.fr/actufr/articles/055/article_29187.asp

[4] Israël-Palestine. La Guerre des olives, Le Point, 2 décembre 2013  http://www.lepoint.fr/monde/israel-palestine-la-guerre-des-olives-02-12-2013-1763897_24.php

[5] The Israeli Committee Against House Demolitions, mars 2012  http://www.icahd.org/uk/node/458

[6] « Le jugement prononcé dans l'affaire Rachel Corrie illustre l'impunité de l'armée israélienne », Amnesty international, 29 août 2012  http://www.amnesty.org/fr/news/rachel-corrie-verdict-highlights-impunity-israeli-military-2012-08-29

[7] Fil info: « Caterpillar » http://www.fil-info-france.com/monde/caterpillar,destruction,maisons,israel.htm

[8] « Rapport du Rapporteur spécial sur la situation des Droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967 », Nations Unies: Assemblée générale, 19 septembre 2012  http://www.refworld.org/cgi-bin/texis/vtx/rwmain/opendocpdf.pdf?reldoc=y&docid=50a1099c2+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&lr=lang_es|lang_it|lang_fr

[9] « BDS Victory: TIAA-CREF dumps CAT Stock », Jewish Voice for Peace, 21 juin 2012  https://jewishvoiceforpeace.org/blog/bds-victory-tiaa-cref-dumps-cat-stock ; Jewish Voice for Peace applauds Presbyterian Church USA's vote to divest from companies that profit from Israeli Occupation  http://jewishvoiceforpeace.org/blog/jewish-voice-for-peace-applauds-presbyterian-church-usa-s-vote-to-dive

Retour

© BDS Suisse