Elbit Systems pour surveiller le Mundial

06.06.2014

Categories: Embargo militaire

En mars 2014, Le systémier israélien Elbit Systems a finalisé un contrat avec le Brésil pour la vente de plusieurs drones de surveillance Hermes 900. Le pays organisateur de la Coupe du Monde 2014 de football renforce ainsi son dispositif de sécurité composé déjà par des robots démineurs Packbot. Les drones israéliens seront livrés à l’Armée de l’Air brésilienne dans deux mois.

Deux mois avant l’ouverture de la Coupe du monde de football de 2014, Amnesty International a déclaré que la liberté d’expression et le droit de réunion pacifique sont menacés au Brésil.

Un certain nombre de propositions de loi «antiterroristes» draconiennes, actuellement devant le Parlement, témoignent de l’intention des autorités d’écraser toute manifestation même pacifique dans le pays. Amnesty International a suivi de près les événements survenus à l’approche de la Coupe du monde. L’organisation a notamment constaté:

  • de nouvelles propositions de loi relatives au «terrorisme» et aux «troubles» qui mettent à mal la liberté d’expression et le droit de réunion pacifique au Brésil;
  • une utilisation excessive de la force par la police lors des manifestations de cette dernière année;
  • l’occupation de favelas de Rio de Janeiro par des forces militaires et de police, ce qui suscite des interrogations quant à un recours excessif à la force et au contrôle des communautés par l’armée;
  • un mépris total envers les droits humains lors des expulsions opérées à Rio de Janeiro pour les chantiers de la Coupe du monde et des Jeux olympiques de 2016.

Lire l'article “Elbit out of Brazil!” – Protests in Porto Alegre target the Israeli military company  

Retour

© BDS Suisse