Communiqué de presse : Campagne Migros Coop

29.05.2012

Categories: Boycott consommateur

12000 Client-e-s de la Migros et de la Coop demandent aux deux leaders suisses de la grande distribution de cesser de vendre des produits venant d'Israël

BDS Suisse, 29 mai

Vendredi 25 mai 2012, une délégation du BDS Suisse a été reçue par la direction nationale de la Migros. A cette occasion, lui ont été remises plus de 12'000 signatures de consommatrices et consommateurs appelant les deux leaders suisses de la grande distribution Migros et COOP à cesser la commercialisation des produits provenant d'Israël aussi longtemps que ce pays ne respecte pas le droit international et ne reconnaît pas les droits légitimes des Palestinien-ne-s reconnus par les Nations Unies.

Le BDS Suisse se félicite de l’écoute de Migros lors de cette entrevue. La délégation a insisté sur les violations récurrentes du droit international humanitaire et en matière de droits humains perpétrées par l’Etat d’Israël. A travers les exemples des produits SodaStream, des pommes de terre nouvelles et des dattes majoul d’Hadiklaim, elle a dénoncé la politique d’apartheid qui profite aux entreprises israéliennes. En effet, ces dernières bénéficient de la politique de l’Etat d’Israël basée sur l'exploitation de la main d’œuvre palestinienne, l’occupation de terres confisquées et un accès discriminatoire à l'eau.

Migros a exprimé une ouverture sur la question du manque de transparence de l’étiquetage des produits provenant des Territoires palestiniens occupés (TPO), actuellement vendus comme « Made in Israël ». Bien que le BDS Suisse salue cette position, qui empêche les confusions intentionnellement entretenues par l'Etat d'Israël, cela n'est malheureusement pas suffisant. La suspension de tout échange commercial avec les entreprises israéliennes établies dans les TPO, à l’image de la décision prise récemment par la société anglaise de distribution COOP, montre la capacité des grands distributeurs à rester cohérent avec les codes éthiques qu’ils ont adopté. Le boycott international contre l’Afrique du Sud de l’Apartheid a démontré l’impact que des actions civiles et citoyennes, y compris par l’implication de grandes compagnies, peut avoir sur un Etat qui viole les droits humains. Vu les principes éthiques défendus par Migros et l'aura dont elle jouit dans notre pays, BDS Suisse, ainsi que les 12'000 signataires, attendent de sa part un positionnement exemplaire et clair pour le respect des droits humains.

BDS Suisse regrette le refus de la Coop de rencontrer cette même délégation. Coop a exprimé par deux fois, malgré notre insistance, son mépris à l’égard des 12'000 consommateurs et consommatrices, signataires de l’appel. 
Le BDS Suisse entend poursuivre sa campagne de pression auprès du public suisse.

Boycott des produits israéliens jusqu’à ce qu’Israël respecte le droit international et reconnaisse les droits légitimes des Palestiniennes et Palestiniens

Retour

© BDS Suisse